Accueil » Témoignages » Dieu ne condamne personne

Dieu ne condamne personne

par | Mis à jour le 23 May, 2022 | Publié le 16 Aug, 2021 | Témoignages

Dieu ne condamne personne

Témoignage de Myriam

Lorsque j’étais enfant, je vivais dans une maison dans laquelle j’entendais parler de Dieu.

Durant ces années de mon enfance, je ne comprenais pourtant pas pourquoi tout allait si mal autour de moi, dans ma propre famille, alors que mes parents disaient croire en Dieu.

J’ai donc eu ce sentiment d’incompréhension pendant longtemps. Oui, ce sentiment en moi de savoir que Dieu est bon alors que tout ce que je voyais autour de moi n’était que malheur, souffrance, méchanceté et haine.

Je me posais alors beaucoup de questions. Je ne comprenais pas pourquoi il y avait ce mal devant mes yeux, alors que Dieu est bon.

J’avais besoin de réponses à mes questions. J’étais dans le flou.

Je savais en moi-même que Dieu est bon. Je n’aurais jamais su l’expliquer ni dire « pourquoi » à ce moment là, mais je le ressentais ainsi en moi-même : Dieu est bon.

Le temps passa ; puis bien des années après, en lisant les écritures, je ne comprenais toujours pas pourquoi Dieu était montré comme un dieu qui punit et qui tue.

Ce n’est que lorsqu’il m’a été présenté Jésus, tel qu’Il se révèle Lui-même dans les écritures, que j’ai enfin « vu » ce que je n’avais jamais vu auparavant.

Oui, désormais, tout devenait de plus en plus clair.

Si tout devenait plus clair à mes yeux, c’est à cause de ce qui m’était montré du Fils à travers toutes les écritures qui témoignent de Lui.

En somme, là où avant je n’aurais jamais vu le Fils, Il m’était maintenant montré « le Fils dans le Père » et « le Père dans le Fils » à travers les écritures.

Il m’était alors montré que Dieu n’est pas un dieu qui punit, parce que Dieu est bon. Et que s’il y a cette vue de la « punition », cette punition ne vient pas de Dieu et ne peut pas venir de Lui, parce qu’Il est bon.

Je comprenais alors peu à peu que ce n’est pas Dieu qui punit, mais que c’est parce que l’homme demeure « hors » de ce que Dieu lui donne gratuitement depuis toujours ; parce que l’homme ne demeure donc pas à l’intérieur de ce qui est bon de Dieu.

Ce n’est donc pas une punition venant de Dieu dans ce cas.

Mais lorsque je lisais les écritures, j’avais ce sentiment en moi que Dieu condamnait les gens.

Puis, lorsqu’il m’a été montré sa Bonté, son Amour et sa Justice, je ne puis plus croire en ce dieu « qui condamne ».

En effet, au plus Jésus se faisait connaître à moi, plus je voyais combien le Père est bon à travers Lui.

Plus je voyais la bonté de mon Seigneur et Dieu, plus tout ce que je croyais faussement sur Lui disparaissait de devant mes yeux.

Combien j’ai aimé voir mon Seigneur et Dieu tel qu’Il se présente réellement à travers les écritures !

J’avais désormais les réponses aux questions que je me posais étant petite. Je n’étais plus dans le flou à présent parce que je pouvais « voir » maintenant que tout ce qui pousse l’homme à la haine, à la souffrance et au mal, ne vient pas de Dieu.

Oui, il m’était montré qu’en Dieu il n’existe aucune souffrance, aucune haine et aucun mal. Et qu’en Dieu il n’existe aucune condamnation, aucune punition ni aucune menace.

Ainsi, combien il est bon de voir que Dieu fait pleuvoir son soleil sur les justes et sur les méchants et de voir que Dieu n’est pas venu pour perdre les âmes mais pour les sauver !

En effet si Jésus parle ainsi, et que le Fils est dans le Père et le Père dans le Fils, peut-il y avoir encore une différence entre les paroles de Jésus et les paroles de Dieu ?

Non, car le Fils montre le Père à travers Lui, et par tout ce qu’a dit Jésus, il a ainsi montré tout ce que le Père est de par nature :

Un Sauveur qui manifeste depuis toujours sa Justice, sa Bonté et son Amour envers tous.

La bonté de Dieu m’attirait alors davantage à « voir qui est Dieu » encore plus à travers les écritures.

Moi qui depuis petite ne comprenais rien au fait qu’il existe un Dieu alors que tout allait si mal autour de moi, j’étais désormais amenée à voir combien Dieu est bon envers tous, sans exception.

Il m’était alors montré que la bonté de Dieu est infinie, et que Dieu se donne gratuitement depuis toujours, sans que l’homme n’ait à le mériter ou à faire quelque chose pour bénéficier de la bonté de Dieu et de tout ce qu’Il Est.

Oui, tout ce que je voyais de mauvais autour de moi étant enfant ne provenait pas d’un dieu mauvais, méchant et qui condamne les gens mais cela provenait d’une loi de condamnation et de tout ce que cette loi de condamnation produit en l’homme qui ne vit pas par la foi seule en son Seigneur et Dieu, dans une intimité proche et intime « en Lui« .

Ce que je voyais de mauvais dans les écritures ne pouvait pas venir de Dieu.

Alors j’étais troublé :

« Comment un Dieu bon peut-il condamner, punir et tuer ? »

C’est incompréhensible !

Dieu ne condamne pas ; Il ne punit pas et ne tue personne, parce que Dieu est bon depuis toute éternité. Il se donne gratuitement depuis toujours parce qu’Il est bon, éternellement.

Aujourd’hui je sais que c’est parce que mon Seigneur et Dieu s’est fait connaître à moi d’une Manière telle, que je ne peux plus croire en ce dieu qui condamne, qui punit, qui tue, qui est injuste et qui menace les hommes.

Non, cela est impossible car tout ce qui m’a été montré de mon Seigneur jusqu’à ce jour m’a attiré à Lui et m’a rempli de tout ce qu’Il est de par sa Bonté, sa Vie, sa Grâce, sa Paix, sa Joie, son Amour etc…

Autrefois, j’entendais bien que « Jésus est la Vie« . Oui, j’entendais bien ces paroles ; mais aujourd’hui, je vois Celui qui est Vie. Je vois que Celui qui est Vie est le Dieu de la Vie et non le dieu de la mort.

C’est pourquoi, lorsque Jésus dit qu’Il est la Vie, Il le dit pour montrer justement que tout est Vie en Lui.

Ainsi, tout ce qui porte la mort ne peut pas venir de Celui qui est Vie.

Myriam

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages