Accueil » Articles » La foi : La vie

La foi : La vie

par | Mis à jour le 30 Nov, 2021 | Publié le 16 Sep, 2021 | Articles

La foi

La foi : La Vie.

Avant que je n’entende parler de la foi, de ce qu’elle produit et de ce qu’elle signifie, je ne connaissais rien d’elle.

Quand on m’a parlé de la foi pour la première fois, elle m’a été montrée en tant que lien qui est le seul et unique moyen qui me relie à Dieu par Jésus-Christ.

Et voici ce que cela a produit en moi :

  • Par la foi, Dieu n’apparaissait plus comme un Dieu lointain à mes yeux.
  • Dieu m’était montré tel un Père qui désire une relation entre Lui et ses enfants.
  • Par son Fils, Dieu me donnait le moyen, par la foi, de demeurer en Lui éternellement.

En somme, c’est par ce lien qu’est la foi que j’avais maintenant accès à tout ce que Dieu Est éternellement.

C’est par la foi que je pouvais alors me confier à mon Seigneur et Dieu.

En effet, par la foi, je ne marchais pas à côté de Dieu, ni « avec » Jésus, mais je me confiais désormais « en Lui ».

Par la foi, je vivais toutes choses « en Lui », dans l’intimité de mon Seigneur et Dieu.

C’est par la foi que Dieu m’amenait à le voir et à le contempler dans l’invisible, alors que jusque là, je ne voyais que les choses visibles par lesquelles je n’avais pas besoin de la foi pour voir ces choses en apparence.

Mais le jour où mes yeux intérieurs se sont ouverts pour la première fois, je me souviens que j’étais bel et bien là, physiquement, mais que mes yeux intérieurs étaient totalement plongés dans un « ailleurs ».

Je ne voyais plus rien humainement, car mon regard de foi prenait totalement le dessus sur ma vue humaine.

Je ne voyais que Lui, Jésus, et ce qu’Il me montrait du Père à travers Lui.

J’étais alors subjuguée par ce que je contemplais de Lui tant ce que je voyais était bon, merveilleux, vrai et juste en tous points.

Je voyais que la Vie, c’est Dieu.

Si je dis cela, c’est parce que par la foi, il m’a été donné de voir Celui qui est la Vie. Oui, de Le voir au-delà des mots écrits, afin de voir qui est Dieu à travers les écritures qui témoignent de Lui.

C’est alors que ces écrits commençaient à prendre vie en moi, de morts qu’ils étaient jusque là.

En effet, si ces écrits commençaient à prendre vie en moi, c’est simplement parce que la foi me liait à l’Esprit de Dieu, et l’Esprit me révélait peu à peu la Vie en la Parole. C’est ce que l’apôtre Jean dit, lorsqu’il disait :

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (Jean 1)

Oui, au commencement était la Parole, et en la Parole était la Vie…

Jésus, le Fils de Dieu, était au commencement car Il est en Dieu depuis toute éternité.

C’est Lui, le Fils, qui est la Parole. C’est Lui qui était avec Dieu au commencement et c’est Lui qui était Dieu. C’est par Lui que toutes choses ont été faites et c’est en Lui qu’est la Vie et c’est Lui la Lumière des hommes.

C’est donc l’Esprit qui a rendu vivant en moi ce qui ne se voit pas de manière visible. Alors qu’avant, ces écrits ne pouvaient pas prendre vie en moi puisque je cherchais à les comprendre par une vue humaine et charnelle.

C’est par la foi que je voyais Dieu dans sa bonté et dans son Amour infini, et ses principes de vie me captivaient et m’émerveillaient, et encore aujourd’hui, je suis toujours émerveillée par ce qu’Il est, par sa Justice, sa bonté et sa Grâce infinie.

Oui, par la foi, je ne voyais plus un dieu lointain auquel je ne pouvais pas avoir accès ou alors uniquement sous certaines conditions, mais je voyais désormais que Dieu est un Père et que Dieu le Père désire que son enfant croit en Lui par la foi, et qu’il soit lié éternellement à Lui qui est Vie. Oui, Dieu est la Vie qui se donne gratuitement à tous par son Fils, sans exception.

Un père, peut-il vouloir du mal à son enfant ? Non, un père cherche toujours le meilleur pour son enfant, parce qu’il aime son enfant d’un amour qu’il ne maîtrise pas et qu’il ne peut même pas maîtriser.

De même, Dieu qui est Vie, sait que quiconque croit en Lui est lié, dans l’instant même où il croit, à Sa Vie, par le moyen de la foi en Lui.

Lorsque mon regard était plongé dans ce que je voyais et contemplais de Dieu, c’est tout mon être qui était comme absent, parce que j’étais subjuguée dans un « ailleurs », à cause de ce que je voyais du Père et du Fils qui sont UN, par mes nouveaux yeux, ceux de la foi.

Je ne maîtrisais rien et je ne cherchais rien, mais c’est Lui, Jésus, qui me captivait. Je n’y pouvais rien et combien il est bon et merveilleux d’être ainsi captivée par Celui qui se fait connaître à nous de manière si intime.

Il m’attirait à Lui par la foi, parce que la foi me liait à tout ce qu’Il est. La foi me transportait et me transporte encore dans l’invisible, là où il n’existe rien de palpable et d’apparent à mes yeux de chairs.

Ainsi, mon regard humain qui ne voyait rien et ne comprenait rien aux paroles de Jésus, était désormais soumis à un autre regard, c’est-à-dire à une vue qui elle, est spirituelle, et qui voit, par la foi, tout ce que dit et révèle Dieu dans l’invisible.

Lorsque je cherchais (ou que je cherche encore) à comprendre une parole de Jésus avec mes yeux et mon entendement humain, je n’y comprenais rien. Et quand on ne comprend rien, on « imagine », on « pense que », on se fait des fausses idées.

Mais la foi, elle, ne cherche rien. Elle ne calcule rien, elle ne force rien et elle n’imagine rien. Non, la foi, elle voit, c’est tout. Elle voit dans l’invisible. Elle voit ce qui ne se voit pas humainement.

La foi et l’Esprit sont toujours liés. C’est par la foi que l’Esprit révèle à un homme ce qui est d’ordre divin et éternel.

En effet, ce qui est chair ne peut pas comprendre ce qui est Esprit. De même que l’Esprit ne peut pas se révéler à ce qui est chair car les deux, la chair et l’Esprit, s’opposent. Ils sont totalement contraires. C’est pourquoi, si un homme ne naît de l’Esprit, il lui est impossible de voir et de contempler ce qui est d’ordre divin et éternel par le moyen de la foi.

Oui, la foi contemple dans l’éternel tout ce que l’Eternel montre et révèle de Lui par son Fils. C’est pourquoi Jésus parle souvent en paraboles, afin de faire passer l’homme des choses visibles aux choses invisibles. Car ce qui est visible est l’image de ce qui n’est pas visible. Et ce qui est invisible est donné uniquement à la foi.

La foi relie l’esprit de l’homme à la Vie de Dieu, c’est-à-dire à Christ qui est Lui-même la Parole en laquelle est la Vie.

Oui, la foi est un lien qui relie l’esprit de l’homme à l’Esprit de Dieu par son Fils. Et c’est par ce lien que l’on demeure en Jésus-Christ, parce que c’est la foi qui unit. Ce n’est donc pas l’homme qui unit ou qui peut s’unir à Jésus mais c’est la Foi elle-même qui unit. Rien ne part de l’homme. Car tout vient de Dieu pour l’homme.

Sans cette Vue qui vient de Dieu (la foi), nul homme ne peut accéder à la Vérité, à la Parole, à la Paix, à l’Amour, à la Vie de Dieu par son Fils.

Romains 5 : Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d’avoir eu, par la foi, accès à cette grâce…

Ce que la foi voit c’est tout ce qui demeure dans l’éternel ; c’est tout ce qui vit dans les lieux très hauts, là où les choses palpables et apparentes n’existent pas.

Jésus dit : « Demeurez en moi et je demeurerai en vous…« 

C’est uniquement par la foi que cette unité se crée d’une manière naturelle, et non d’une manière forcée et conditionnée.

Avant que mon Seigneur et Dieu vienne à ma rencontre et qu’Il se fasse connaître à moi intimement par le moyen de la foi, je ne demeurais pas « en Lui ». Je ne demeurais donc pas dans le repos éternel de Dieu.

Mais par la foi, l’Eternel Lui-même m’a fait entrer à l’intérieur de son Repos, c’est-à-dire en Christ. Il m’était alors montré qu’à l’intérieur de Celui qui est mon Repos, je n’avais plus à faire aucun effort de ma part personnelle.

Non, car la foi c’est simplement croire en Celui qui est TOUT en tous.

Oui c’est Lui, Jésus, qui vit en l’homme de foi, et ainsi l’homme n’a plus à chercher à pratiquer toutes choses par lui-même, parce qu’il demeure désormais à l’intérieur du Repos de Dieu par le moyen de la foi.

Or, celui qui demeure dans le Repos de Dieu n’a plus à s’efforcer de pratiquer des œuvres, puisqu’il vit par la foi en Celui qui est SON Repos.

C’est alors que, par la foi, ce n’est plus l’homme qui cherche à vivre par ses forces personnelles, mais c’est Christ qui vit en l’homme et à travers l’homme.

Oui, l’homme de foi agit, mais il agit par la foi uniquement, c’est-à-dire par Celui qui vit en lui désormais.

C’est donc par la foi qu’il m’est donné de voir les principes éternels de Dieu aussi bons les uns que les autres car ils sont tous à la ressemblance de Celui qui remplit TOUT en tous.

C’est par la foi qu’il m’est donné de contempler la justice de Dieu. Et la justice de Dieu n’est pas la justice de ce monde.

En effet, la Justice de Dieu, c’est celle qui fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et qui fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

C’est encore par la foi qu’il m’est donné de voir que Dieu est Bon éternellement. Oui, c’est par la foi que je vois combien la bonté de Dieu est grande et infinie, sachant qu’il n’existe aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Dieu est bon. Il ne condamne aucun homme, qui qu’il soit et quoi qu’il ait fait de mal.

C’est pourquoi, par la foi, je vois et j’observe mon Sauveur, mon Libérateur.

Oui, par la foi, je vois Celui qui ne me condamne pas et qui ne m’a jamais condamnée mais qui, au contraire, m’a rendu réellement libre de ce qui me condamnait autrefois par divers rites et obligations, par toutes sortes de devoirs, par diverses conditions, par de mauvaises pensées, par mes raisonnements humains, par ma propre sagesse, et par celui (le diable) qui me menait à toutes ces choses mauvaises : L’orgueil.

C’est par la foi que j’ai déjà accès à la vie éternelle. En effet, puisque par la foi, je demeure déjà en Celui qui est la Vie, éternellement.

C’est par la foi que je sais être justifiée en Lui et par Lui, car Jésus a été fait pour moi Justification.

C’est par la foi que je suis déjà sanctifiée par Lui en moi. Car Lui-même a été fait pour moi Sanctification.

Oui, par la foi, je n’essaie plus de me justifier ou de me sanctifier par moi-même c’est-à-dire par mes œuvres personnelles, parce que la foi, ce n’est pas partir de l’homme vers Dieu mais la foi, c’est voir que Dieu s’est donné gratuitement au monde et qu’Il est TOUT pour l’homme et en l’homme.

Myriam

la foi : La Vie

par levangilededieu.fr | en version audio

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages