Accueil » Articles » La foi : Un lien

La foi : Un lien

par | Mis à jour le 22 Jul, 2022 | Publié le 16 Aug, 2021 | Articles

La foi : Un lien

 

Lorsque j’ai connu l’existence de Dieu je pensais que la foi c’était de croire que Dieu existe, de croire que Jésus-Christ est venu et de reconnaître pour vrai tout ce qui est écrit de Lui dans les écritures de la même manière que je pouvais croire à Charlemagne.

Toutefois cette notion que j’avais de la foi était restrictive et extérieure à moi.

Aujourd’hui je me rends compte que c’est tellement plus que ça la foi.

Avant je voyais la foi comme quelque chose de vague ; d’ailleurs je ne savais pas ce que c’était au-delà de ce que j’ai dit plus haut.

Aujourd’hui, la foi est un sens profond et une utilité indispensable dans ma relation avec Jésus/Dieu.

Cette foi que je connais à présent est intérieure à moi, elle est un lien entre Jésus et moi qui permet que je puisse bénéficier de son œuvre gratuitement, sans rien faire.

Cette foi est comme le cordon ombilical qui relie le bébé à sa maman dans son ventre. Tout comme le bébé ne peut rien sans ce cordon ombilical par lequel passe la vie de la maman au bébé, de même le chrétien ne peut rien sans la vie de Dieu qui passe en lui par la foi.

La foi permet l’unité entre celui qui croit et Celui en qui on croit.

À un moment dans ma vie « avec » Dieu ça n’allait pas trop bien, en tout cas c’est la perception que j’avais. Dans ce moment, j’avais la sensation de ne pas être dans la foi, alors je demandais à Dieu d’avoir la foi.

Je me suis rendu compte par la suite que cette pensée que j’avais était un mensonge, et que cette prière à Dieu était une aberration.

Car la foi, c’est la foi, elle ne varie pas, elle me lie à Dieu quoi que je sois, quoi que je fasse, ou ne fasse pas. La foi ne dépend pas de ce que je suis, car elle est un don de Dieu.

La perception mensongère que j’avais au sujet de la foi était liée à ce que je vivais humainement.

L’homme a des hauts et des bas et lorsqu’il se réfère à lui alors ça vie « chrétienne » est comme des montagnes russes, un jour ça va tant qu’il est plein de force et le lendemain c’est la catastrophe, lorsqu’il n’a plus de force ou qu’il a chuté.

Or la foi ne procède pas de l’homme et de ce qu’il est dans sa nature de pécheur, mais la foi procède de la grâce de Dieu qui nous a donné le moyen d’être uni à Lui par Jésus-Christ.

La foi est un don de Dieu, car lui-même a la foi. En effet, comment pourrions-nous avoir la foi si en tant qu’enfant de Dieu, notre Père ne l’avait pas ? C’est impossible. Même humainement un enfant a les gènes de son père, alors comment pourrait-il en être autrement avec notre Père du ciel ?

Donc, oui la foi est un don de Dieu, dont Jésus est le chef et le consommateur en tant que premier né. Il est le premier par qui et en qui il nous est donné d’avoir foi en lui.

Cela me fait penser à cette parole « Nul ne vient au père que par moi (Comment vient-on au Père ? Par Jésus, par le moyen de la foi)  » (Jean 14,6)

Ou encore celle-ci : « Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai (par le moyen de la foi) tous les hommes à moi. » (Jean 12,32)

Oui, tout cela est possible par le moyen de la foi qui est un cadeau de Dieu et non par un quelconque effort humain.

La foi n’appartient pas à l’homme comme une possession dont il pourrait s’enorgueillir, pensant que s’il a la foi en Dieu c’est parce qu’il a décidé de croire.

La foi est un cadeau et elle appartient à Dieu seul. Tout ceux qui sont en Jésus-Christ croient, mais ce n’est pas un fait de l’homme c’est un don de Dieu.

Aujourd’hui j’aime mettre l’accent sur ce fait, car il me semble que la base d’une foi bien vécu est vitale. Lorsque je fais partir ma foi de l’homme vers Dieu, alors je suis trompée et je me trompe moi-même ; dans ce cas là, la foi que je crois avoir est basée sur mes œuvres et ma « capacité » de croire. Or, cette foi là, n’est pas la foi en Dieu, mais la foi en l’homme.

Par contre si je vois que « ma » foi vient de Dieu comme un don, afin que mes regards se fixent sur Jésus et que je puisse être en communion avec Dieu pour vivre telle que la vie était prévue avant l’entrée du péché en l’homme, alors ma vie en Dieu sera bien basée.

En effet, j’ai appris qu’une vie chrétienne bien vécue à toujours pour départ Dieu par Jésus-Christ et cela commence par la foi.

Jean 6

65 C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père.

66  Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.

Je comprends maintenant pourquoi, après cette déclaration de Jésus, beaucoup n’allaient plus avec lui….

Il n’y a pas d’effort à faire pour avoir foi. Il n’y a pas d’effort à faire pour être lié à Jésus-Christ. Il n’y a pas d’effort à faire pour être Un en Jésus-Christ, puisque c’est l’œuvre de Dieu par Jésus-Christ.

Celui qui croit, croit ; la bonne nouvelle de l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde parle à sa foi et c’est pour lui une évidence, un naturel divin.

La foi c’est comme respirer. On ne réfléchit pas pour respirer, on ne se pince pas toutes les 5 secondes pour penser à respirer pour vivre, c’est un naturel humain.

De même, la foi est comme une respiration, on ne réfléchit pas pour avoir foi ou pour être dans foi. C’est un sens spirituel naturel.

Ce n’est pas moi qui dois entretenir ma foi pour vivre, mais c’est la foi qui me fait vivre. La foi est autonome, elle agit toute seule. On n’a pas à se forcer pour respirer, de la même façon on n’a pas à s’efforcer pour croire.

Cela me fait penser à cette parole :

Le juste vivra par sa foi (Habaquq 2, 4)

C’est bien la foi qui fait vivre le juste, car cette foi le relie au seul juste qui est la Vie, Jésus-Christ.

Avant je pensais que c’était à moi de maintenir et d’entretenir la foi, alors que c’est la foi qui me fait vivre et cela, sans que je ne m’en rende compte, car elle me lie à Celui qui est Vie.

La foi me lie au Sauveur

La foi me lie à Celui qui fait grâce

La foi me lie à Celui qui est mort et ressuscité

La foi me lie à Celui qui est Paix

La foi me lie à Celui qui a été fait pour nous justice. Il est ma justice.

La foi me lie à Celui qui est la sanctification, car il est Saint. Pourquoi donc chercher encore à se sanctifier ? Comment ajouter à ce qui est déjà parfait ?

Oui, comme il est écrit dans 1 Corinthiens 1

30 Or, c’est par lui (Dieu) que vous êtes en Jésus-Christ (par le moyen de la foi), lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, 31  afin, comme il est écrit, que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

Elyse

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages