Accueil » Articles » Jésus-Christ : Fils de Dieu

Jésus-Christ : Fils de Dieu

par | Mis à jour le 22 Jan, 2022 | Publié le 14 Jan, 2022 | Articles

Jésus-Christ : le Fils de Dieu

 

Il y a de cela 2000 ans en arrière, alors que Jésus venait d’être ressuscité par le Père, les principaux sacrificateurs de l’époque unis aux anciens, se mirent d’accord pour soudoyer les soldats Romains qui gardaient la grotte et leur faire dire à qui voulait l’entendre que les disciples étaient venus de nuit pour dérober le corps de Jésus.

Voilà pourquoi depuis ce jour les Juifs sont empêchés de croire en la résurrection de Jésus et de ce fait aussi empêchés de poser leur foi sur Lui, puisque pour eux Jésus est mort. C’est écrit en Matthieu 28:

11 Pendant qu’elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé.

12 Ceux-ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent 13 en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober pendant que nous dormions.

14 Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine.

15 Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions qui leur furent données. Et ce bruit s’est répandu parmi les Juifs, jusqu’à ce jour.

Donc pour les juifs, Jésus était un homme comme les autres, bien que pour certains ils le voyaient comme un prophète.

Pour ce qui concerne la chrétienté d’aujourd’hui, certes elle ne remet pas en cause que Jésus est ressuscité, mais le problème est que la plupart de temps c’est sa mort pour les péchés qui est mis en avant, au détriment de ce que comporte sa résurrection, qui est glorieuse.

Qui peut dire que Le Fils de Dieu en tant « qu’essence divine » est réellement présenté ? Qui peut dire qu’il connaît de manière vraie Jésus Christ en tant que « Dieu ».

Est-ce que quelque part, à nous aussi, de même que pour les Juifs, on ne nous aurait pas trompés en nous ôtant le côté miraculeux de la résurrection de Jésus, pour nous laisser finalement à la croix, là où Christ est mort pour nos péchés, puisque c’est le grand message qui ne cesse d’être prêché depuis 2000 ans ?

Est-ce que ce ne sont pas les responsables religieux qui, dans leur façon de prêcher, volent eux aussi le corps de Jésus, afin qu’on n’accède pas à la puissance de sa résurrection ?

Pour ce qui me concerne ayant aussi fait partie de ceux qui sont enseignés de cette mauvaise manière, j’ai passé des années au pied de la croix de Jésus sans être capable de la traverser, pour enfin le trouver dans sa vie de ressuscité, là où sa victoire sur l’adversaire à été acquise.

Il m’était donc impossible d’accéder à la connaissance du Fils de Dieu, et de ce fait impossible d’avoir une personne divine sur qui j’aurais pu poser ma foi, car de Jésus je ne connaissais que son côté « Sauveur ».

En fait, quelque part j’étais comme les Juifs de l’époque qui ne pouvaient pas passer du régime de la loi au régime de la foi, puisque dans les milieux religieux, le ministère du Saint Esprit et de la foi dans le croyant n’est pas prêché.

La question que je me pose alors est de savoir si je suis vraiment la seule à être passée par ce chemin…

A cette époque, si on m’avait posé la question de savoir à quel endroit des Ecritures j’aurais pu affirmer que Jésus est aussi Dieu, je n’aurais pas pu ; je n’aurais pas pu répondre.

Quelle preuve aurais-je pu apporter de ce que je disais très certainement par automatisme, mais sans mesurer la portée ; car oui certes, on prêche que Jésus est ressuscité, mais on ne le présente pas en tant que Fils de Dieu étant aussi Dieu.

Non on le présente plutôt dans son humanité ; un peu comme s’il était resté dans une humanité totale après sa résurrection.

Et pourtant ce furent les actes et les Paroles de Jésus qui montrèrent aux hommes qui était Dieu, exactement. Oui, celui qui, auparavant, avait pour nom “L’Eternel”.

Comment donc cette éternité aurait-elle pu se voir et se vérifier si Jésus n’avait pas été engendré pour cela, –aussi- ?

Au milieu de nous la question avait été posée de savoir si nous savions voir le Fils de Dieu dans certains miracles que Jésus a faits. Plusieurs se sont attelés à faire ce bien noble travail ; mais dans cette nouvelle approche il n’est pas question de savoir ce que Jésus a fait, mais bien de savoir « Qui Il est ?« 

Y-a-t-il dans l’Ecriture une ou plusieurs preuves irréfutables que Jésus Christ est aussi Dieu ?

Pour répondre, je dirais qu’au lieu de mettre une série de versets posés les uns à la suite des autres, le mieux serait de me mettre dans la peau d’une personne qui me poserait cette question et que cette personne serait incrédule ou rebelle. Dans le monde on dirait que pour répondre à cette personne, il me faudra avoir de vraies billes en mains.

Par exemple pourrais-je dire à cette personne que « parce que dans son livre au chapitre 9 v 6 le prophète Esaïe a parlé du Fils de Dieu en disant qu’il sera appelé Dieu puissant et Père éternel, est une preuve irréfutable qu’Il l’est vraiment ? »

Non !

Pourrais-je dire à cette personne que parce qu’il est écrit que Le Saint Esprit est venu couvrir Marie de son ombre, est une preuve qu’Il a été engendré par Lui et pas par Joseph.

Non puisque justement il est écrit dans Luc 3 v 23 que Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son ministère, étant, comme on le croyait, fils de Joseph….

Comme on le croyait…

Et pourquoi je croirais à autre chose que cela, c’est-à-dire à la seule humanité de Jésus ?

Donc pour l’instant, je n’ai aucune preuve véritable à apporter sur la Divinité de Jésus.

Pour ce qui concerne la résurrection, dans ce domaine aussi nous savons qu’il y en a eu plusieurs, mais cependant elles sont venues de par l’intervention d’hommes, comme par exemple le prophète Elie qui a ressuscité le fils de la femme chez qui il logeait. (1 Rois 17 v 21)

Il y a eu aussi le cas d’un autre enfant ramené à la vie par le prophète Elysée en 2 Rois 4 v 32 à 32.

Il y a eu aussi le cas du fils de la veuve de Naïn dans Luc 7 v 11 à 15 ; et Lazare en Jean 11 que Jésus a ressuscité. Mais pour ce qui concerne sa propre résurrection, il n’y a aucun homme sur la terre qui ait pu dire : « Je vais mourir et dans trois jours je ressusciterai ».

Non, aucun !

On commence donc à voir en Jésus une personne qui n’a rien de commun avec ce monde et ce royaume dans lequel nous sommes encore pour un peu de temps.

Et pourtant la personne qui a un cœur incrédule et tortueux pourra là aussi nous répondre :

« Oui c’est vrai que Jésus a été ressuscité sans aucune intervention humaine. C’est bien Le Père qui l’a ressuscité parce qu’Il n’a pas trouvé en lui de péché, mais cela ne prouve pas la déité de Jésus ».

Et en cela aussi cette personne aura raison.

Alors quoi, est ce que je n’ai aucun moyen à ma disposition pour convaincre cette personne que Jésus est aussi Dieu ?

Oui j’en ai un, et celui-là est une preuve irréfutable que personne ne pourra contester.

Cette preuve se trouve dans Jean 20 :

24 Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint.

25 Les autres disciples lui dirent donc : « Nous avons vu le Seigneur ».

Mais il leur dit : « Si je ne vois dans ses mains la marque des clous ; si je ne mets mon doigt dans la marque des clous et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.

Réponse :

26 Huit jours après les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux.

Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux et dit : La paix soit avec vous !

27 Puis il dit à Thomas : « Avance ici ton doigt et regarde mes mains.

Avance aussi ta main et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule mais crois ».

28 Thomas lui répondit : Mon seigneur et mon Dieu !

29 Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu tu as cru… Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru ! »

Cette preuve irréfutable que Jésus est Dieu est dans le fait que lorsqu’il est venu pour se montrer aux siens après sa résurrection, il n’avait plus de sang dans son corps, à tel point que même ses propres disciples avec qui Il avait passé plus de trois ans, ne surent pas le reconnaître.

Le sang c’est la vie, la vie de l’homme.

« Plus de sang, plus de vie » ; de vie d’homme, j’entends.

Ce qui veut dire que lorsqu’une personne vient à vous sans avoir de sang en lui, alors on ne peut plus dire que cette personne appartient à notre création. Elle est d’ailleurs ; elle est venue d’ailleurs.

Donc, à moins de dire que Jésus était un extraterrestre, la seule option que nous ayons c’est tout simplement d’accepter sa Divinité.

 

Oui, Jésus Christ est Dieu.

 

C’est de cette manière qu’il s’est présenté aux siens demandant à Thomas qui n’en croyait pas ses yeux d’avancer sa main pour la mettre sans son côté, là où la lance du soldat Romain l’avait atteint.

Ce n’était pas un simple petit coup de lance qui n’aurait fait que l’effleurer ; mais c’est bien plus que ça. Tout a été fait en vue de mort totale, au point que du sang et de l’eau sortirent de Lui. Il fallait que ce soit ainsi pour bien des raisons.

Si donc après sa résurrection Jésus avait encore le trou occasionné par la lance, de même que les trous dans ses mains et ses pieds, comment penser qu’il pouvait encore avoir du sang en Lui ?

Ce sont ces choses qui ne sont jamais dites et qui nous empêchent d’accéder à la Divinité de Jésus ; des choses qui font qu’on en reste au stade de « sa mort pour nos péchés ».

Quand je lis qu’à la mort de Jésus il y a eu comme un ébranlement de la terre jusque dans ses fondements et que toute la terre a été plongée dans les ténèbres pendant 3 heures, ce n’est pas rien tout de même d’apprendre ça, car il est bien parlé de toute la terre, et pas de Jérusalem ou du territoire d’Israël, uniquement.

Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. (Luc 23 v 44)

Si cette chose a aussi été écrite par Marc et par Matthieu, pensez-vous que cela a été fait sans preuve visible d’autant plus que Luc dans ses recherches, était un homme très méticuleux et tout ce qu’il a écrit l’a été sur la base de témoignages d’hommes et de femmes qui ont côtoyés Jésus de près.

3 il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent Théophile, 4 afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.

Nous savons très bien que des Juifs étaient dispersés au sein des nations et qu’ils venaient de manière régulière à Jérusalem pour fêter les fêtes de l’Eternel. Ils devaient donc se dire de bouche à oreille que le jour de la pâque d’une certaine année et à la même heure pour tous, les ténèbres avaient aussi recouvert le pays où ils habitaient pendant trois heures.

On ne peut donc pas mettre en doute ce qui est écrit à ce propos. Qu’il y ait des ténèbres sur un endroit de la terre à cause d’un évènement inexplicable passe encore, mais sur la terre entière au même moment, là, personne ne peut dire qu’il ne s’est rien passé du côté de Dieu.

Cet ébranlement de la terre a donc été comme un signe qui nous montrait que toute l’ancienne création sous péché était engloutie avec Jésus dans sa mort, et que depuis, pour celui qui sait ce que c’est que de vivre par la foi et par l’esprit nous recommencions à vivre sous ce nouveau régime qui est le seul qui plait à Dieu.

Et puis pour celui qui voudrait une preuve supplémentaire de la divinité de Jésus, ne pouvons-nous pas à notre tour lui poser la question de savoir d’où vient le fait que nous sommes en 2022 après Jésus Christ, et donc que c’est bien Lui qui est le jour « Un » de ce monde nouveau si on sait le voir comme tel.

Comment ne pas voir que nous n’avons pas affaire avec un « simple homme », ou même avec un « Fils de Dieu », car il faut reconnaître que ce Nom donné à Jésus (fils de Dieu), est très souvent rabaissé par rapport à ce même Nom que Son Père, qui est aussi le notre, lui a donné.

Est ce que le fait de dire « qu’en Christ toute l’ancienne création était engloutie en Lui », peut me montrer la grandeur de sa personne si je ne sais pas voir qu’En Lui, Dieu tout a été recréé de neuf, et que c’est par la foi que je suis appelée à m’emparer de cette chose.

Oui c’est vrai je reconnais que ce n’est pas aussi facile qu’on peut le dire de croire que Jésus est aussi Dieu à cause de la grandeur de la révélation, mais quand dans le livre qui porte ce même nom on entend Jésus élevé et glorifié dire à Jean qu’Il est l’Alpha et l’Oméga de cette création terrestre, ne voit-on pas là une autre preuve de sa divinité.

Nous savons que Seul l’Eternel Dieu a créé la terre et tout ce qui s’y trouve, et ici Jésus se présente à Jean en tant que Celui qui est le début de cette création sur laquelle nous sommes pour le temps de notre formation de fils et de filles de Dieu, bien qu’en Christ, il n’y a ni homme ni femme.

Non, ici nous avons affaire au Créateur du ciel et de la terre, Celui qui par amour pour Sa créature est venu se montrer et se faire connaître à elle, en prenant une apparence semblable à la notre.

Combien nous sommes loin, ici, du « gentil Jésus ». De « Jésus mon copain, mon ami ».

En fait toutes ces choses qui sont dites ici ne font pas partie du domaine du raisonnable : On croit ou on ne croit pas, point.

Mais pour croire il faut avoir « vu » ; et surtout avoir connu. Et cela n’a rien à voir avec le domaine de la chair, mais de l’Esprit ; l’Esprit qui est la seule chose qui soit lié à notre foi.

Lorsque par exemple je lis dans ma bible que la foule, et plus particulièrement des religieux juifs, jetaient des pierres sur Jésus pour le lapider, pourquoi jusqu’à aujourd’hui je n’avais pas envie de vomir et que je n’étais pas plus touchée que ça ?

Pourquoi les responsables religieux de tous bords ne montrent pas l’horreur de la chose, car en agissant de cette manière c’est bien contre Dieu qu’on jette des pierres, non ? A moins que je n’aie pas encore bien vu et bien compris qui est Jésus, en réalité.

Est-ce que l’image m’est parvenue de manière suffisante, spirituelle ?

Comment aussi en arrive-t-on à demander à des hommes d’imiter ou de suivre l’exemple de Jésus ?

Si on en est à prêcher de la sorte, alors c’est sur, on n’a pas encore vu avec qui nous avons affaire.

Comment aussi accepter qu’on fasse descendre Celui qui est Dieu à notre niveau, le traitant avec beaucoup trop de familiarités, comme si quelque part il nous était redevable de lui donner nos vies, alors que c’est Lui en forme d’homme qui a donné la Sienne ; et cela encore parce qu’on n’a pas vu Celui dont l’Ecriture parle pourtant avec force à travers ses prophètes.

Après avoir beaucoup réfléchi et médité avant d’écrire, je pense maintenant à la réaction de Thomas lorsqu’il a enfin « vu« , Celui qui était là, devant lui.

Lorsque Thomas s’est écrié : « Mon Seigneur et mon Dieu », en même temps est sorti de lui le fruit de son contact avec Jésus. Tout y était : L’adoration, la confusion, la repentance, le respect.

Oui maintenant je comprends ce que comportent ces cinq mots : « Mon Seigneur et mon Dieu ».

« Comment est ce que je ne te voyais pas ?

Pourquoi je ne te connaissais pas ?

Comment ai-je pu te rabaisser au niveau de l’humain, toi qui est pourtant Dieu et qui me fait l’honneur de se laisser toucher par moi ? ».

Oh oui, il y avait beaucoup de choses qui passaient de Thomas en direction de Jésus, dans ces quelques mots que j’ai voulu écrire.

Pour ce qui concerne la divinité de Jésus, cette chose fut aussi acceptée sans aucune difficulté par le centenier, à qui Jésus avait dit de lui quelques temps auparavant que « même en Israël il n’avait pas trouvé une aussi grande foi ». (Matthieu 8 v 10 et Marc 15 v 39)

Oui le centenier qui se tenait aux pieds de la croix de Jésus a du être submergé par l’émotion quand il réalisa que Celui qui était là devant lui, n’était rien de moins que Le Fils de Dieu.

Comment cette vision de la chose lui est-elle parvenue ? Uniquement par la mort de Jésus.

Mais qu’est ce qu’il y avait de différent dans la mort de Jésus par rapport à la mort des deux brigands, pour ne parler que d’eux.

Eh bien pour moi je dirais que ce qui a fait la différence entre la mort des deux hommes et Jésus, c’est qu’au moment où il a rendu son esprit à Dieu il l‘a fait alors qu’il était encore plein de force, et donc qu’il n’y avait aucune raison qu’il meure si tôt.

On dira alors que sa mort n’a pas à entrer dans le cadre d’une mort physique, humaine comme ce fut le cas des deux brigands dont les souffrances physiques ont probablement durées plusieurs heures après la mort de Jésus.

Lisons :

Matthieu 27

46 Et vers la neuvième heure Jésus s’écria d’une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? C’est-à-dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné » ?

47 Quelques-uns de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, dirent : « Il appelle Elie ».

48 Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il remplit de vinaigre, et, l’ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.

49 Mais les autres disaient : Laisse, voyons si Elie viendra le sauver.

50 Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit.

Et pour ce qui concerne les évènements surnaturels qui sont arrivés à ce même moment, voilà ce qui est écrit.

51 Et voici : Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas.

La terre trembla,

Les rochers se fendirent,

52 les sépulcres s’ouvrirent,

et plusieurs corps des saints qui étaient morts, ressuscitèrent.

53 Etant sortis des sépulcres après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte et apparurent à un grand nombre de personnes.

54 Le centenier, et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur et dirent : Assurément, (c’est sûr), cet homme était « Fils de Dieu ».

Ce sont donc toutes ces choses que le centenier a vu de ses propres yeux qui lui a fait dire que Jésus n’est pas un homme comme nous, quand bien même il en a pris la même apparence.

Qui, à part un Dieu, peut connaitre les pensées du cœur de l’homme et la voie/voix qu’il suit, comme par exemple le cas de la Samaritaine à qui Jésus a dit qu’elle avait eu 5 maris et que celui avec qui elle vivait en ce moment, ne l’était pas.

———

Alors quoi ?! Celui avec qui nous avons affaire est véritablement Dieu venu sur la terre, et avec l’humilité qui est la sienne et sans rien dire à personne sur sa divinité, vient rendre justice à l’homme en ne lui imputant pas ses fautes.

Oui Jésus alors qu’Il est le Dieu Grand et Majestueux n’est pas venu à nous en se présentant de cette manière pour ne pas que nous soyons écrasé par tant de grandeur, mais Il est venu en forme d’Agneau, se mettant au niveau du plus petit.

Oui mais qui a vu le Fils de Dieu de cette manière, car de la façon dont il est prêché aujourd’hui, on est vraiment très très loin de la façon dont l’apôtre Jean et l’apôtre Paul l’ont pourtant présenté de manière magnifique.

Franchement si Jésus était présenté de manière correcte en tant que ce qu’Il est, c’est-à-dire non seulement le Fils de Dieu mais aussi étant Dieu, pensez-vous que l’Eglise serait dans l’état de délabrement dans laquelle elle se trouve aujourd’hui à cause de la multitude des faux ministères qui ne cessent de la tirer vers le bas.

Oui, il y aura beaucoup de comptes à rendre sur ce sujet précis. De rabaisser le Fils de Dieu au niveau du dieu de la prospérité, c’est-à-dire à tout ce qu’on peut soutirer de Lui.

C’est nous, nous qui devrions nous prosterner et adorer Le Fils de Dieu d’être venu jusqu’à nous pour nous racheter des mains de l’adversaire par le don de sa vie, et nous permettre de vivre à Dieu notre Père sans plus aucune crainte d’être accusé par des personnes qui viendraient nous dire que ce n’est pas normal de dire qu’on est uniquement sauvé par la foi qu’on a placé en son Fils/Dieu.

Oui Jésus Dieu est venu en forme d’hommes pour nous introduire dans la présence du Père et nous mettre en sécurité dans son sein.

Jamais un homme si grand soit-il ne pourra atteindre ce si haut niveau.

Frères et sœurs mon vœu pour ce qui concerne ce document c’est qu’il se s’arrête pas au niveau de la raison où jusqu’à la porte de votre cœur, mais qu’il vous pénètre tout entier, car en ce qui Le concerne, c’est ce genre d’adorateurs que Dieu demande.

MP

 

Jésus-Christ :Fils de Dieu

par levangilededieu.fr | en cours d'enregistrement...

Articles sur le même sujet :

Jésus-Christ est Dieu

Posts du forum sur le même sujet :

Jésus est Dieu

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages