Accueil » Etudes bibliques » Esaïe 53

Esaïe 53

par | Mis à jour le 14 Oct, 2022 | Publié le 9 Sep, 2021 | Etudes bibliques

Esaïe 52-53 amplifié

Ce que vous allez lire ci-dessous est le texte du prophète Esaïe, chapitre 52 et 53, développé en cinq versions de la bible.

Les mots de ces cinq versions sont ajoutés les uns aux autres pour une plus grande ampleur de compréhension, vu que cette prophétie est extrêmement importante pour la foi, car elle parle profondément de Celui qui est notre Sauveur : Jésus

Chapitre 52 :

v. 13 : Par sa perspicacité dans son œuvre, par sa façon d’agir sagement, mon serviteur s’élève, il prospère, il est placé très haut.

v. 14 : Beaucoup de gens furent stupéfaits tant son visage était défait, défiguré, au point même d’être un sujet d’effroi pour beaucoup.

v. 15 : Mais il fera tressaillir de joie et d’étonnement beaucoup de nations parce qu’il a fait « l’aspersion du sang ». Même les rois auront la bouche close quand ils le verront tel qu’il est…

En effet, ils verront enfin ce qui ne leur avait pas été raconté, ils commenceront alors à discerner ce qu’ils n’avaient pas entendu, ils apprendront d’une autre manière, ils considéreront les choses sous un autre angle…

Chapitre 53 :

v. 1 : Qui a ajouté foi à ce que nous avions annoncé ? Qui a eu la révélation du « bras de Dieu ?«  L’avez-vous reconnu ?

v. 2 : Lui, il poussait devant Dieu comme un faible rejeton, pareil à une petite pousse sur un sol brûlé. Il n’avait, ni beauté, ni éclat particulier qui eût pu attirer nos regards vers lui… Rien qui puisse ajouter quelque crédit à nos yeux.

v. 3 : Méprisé, refusé par les hommes, délaissé de tous, il était la douleur faite- homme.

Pénétré de maladies, sachant bien ce qu’est la souffrance et la langueur, il était comme celui dont on détourne le regard, comme quelqu’un qu’on ne veut pas regarder en face, comme celui dont on s’éloigne dès qu’il arrive. Nous l’avons jugé comme une chose « vile« , dont on ne fait aucun cas.

v. 4 : Pourtant, pendant ce temps, il portait nos maux ; il se chargeait de nos maladies. Nos douleurs, il les portait sur lui ! Et nous, nous le prenions comme « frappé de Dieu » ! Comme quelqu’un « coupable de péché » !

v. 5 : Mais en fait il était blessé et meurtri pour nos péchés ! Il était brisé à cause de nos torts et de nos actes d’injustice… Le châtiment que nous aurions dû subir tomba sur lui, afin que nous ayons enfin la paix. C’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris !

v. 6 : Nous étions en effet semblables à du bétail, errant de-ci de-là. Chacun choisissait sa propre voie, celle qui lui semblait la bonne.

Mais en vérité nous étions tous dans de mauvaises voies. C’est pour cela que l’Eternel fit retomber sur lui nos torts, nos injustices, nos crimes !

v. 7 : Maltraité, tyrannisé, opprimé, injurié… il n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau que l’on mène à l’abattoir… semblable à une brebis devant ceux qui la tondent… il resta silencieux, muet face à ceux qui le dépouillaient.

v. 8 : Faute de protection et de justice, à force d’angoisse et de châtiment, il a été ôté, enlevé.

Qui pourra jamais, parmis ceux de sa génération, décrire ce qu’il a été?

Qui racontera qu’en fait il était retranché de la terre, à cause de la transgression de son peuple ?

Qui expliquera qu’il était frappé de Dieu à la place des péchés des autres ?…

En vérité, les coups qu’il recevait, avaient pour unique cause les péchés de son peuple !

v. 9 : On a mis sa sépulture avec les impies, les criminels et les riches… Et tout cela malgré qu’il n’ait été trouvé en lui, ni violence, ni fraude, ni mal !

v. 10 : L’Eternel trouva bon de le briser par la souffrance, l’accabler de maladies, afin qu’en se courbant et en s’offrant lui-même, il voie une postérité prolonger ses jours et qu’ainsi le désir de son père fut satisfait.

v. 11 : À cause du travail intérieur de son âme, il en sortira un fruit et sera satisfait. Délivré de l’affliction de son âme, il sera rassasié de joie !

Par sa connaissance spirituelle, mon serviteur apprendra la justice à plusieurs et la leur fera aimer. Et lui, prendra à sa charge leurs iniquités.

v. 12 : C’est pourquoi je lui donne sa part avec les grands, et c’est avec les puissants qu’il partagera le butin.

Et tout cela parce qu’il aura livré son âme à la mort, et qu’il se sera laissé compter parmi les malfaiteurs ; lui qui pourtant ne faisait que porter le péché d’un grand nombre, et qu’il intercédait pour les coupables.

—-

Pour le mot rendu par « perspicacité » au v. 13 du chapitre 52, voici les divers synonymes qui lui sont attribués. Ceci est très important car ce mot est censé représenter la qualité principale grâce à laquelle toute l’œuvre de Jésus devait pouvoir se faire :

Perspicace : Intelligent. – Fin. – Pénétrant. Clairvoyant.

Perspicacité : Pénétration d’esprit. – Sagacité. – Flair. – Discernement.

Perspicuité : Clarté. – Netteté.

Détail de Sagacité : Haut degré d’intelligence et de compréhension.

Voilà donc présentée la grande et précise prophétie d’Esaïe, qui sert de base à l’évangile…

JeanP

 

Esaïe 52-53 amplifié

en cours d'enregistrement...

1 Commentaire

  1. Danielle Meary

    Bonjour,
    Qu’elle est la traduction du texte SVP ? Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages