Accueil » Articles » Lot, celui qui est appelé « le juste » par Pierre.

Lot, celui qui est appelé « le juste » par Pierre.

par | Publié le 21 Apr, 2022 | Articles

Lot, celui qui est appelé « le juste » par Pierre.

 

En lisant dans le livre de la Genèse ce qui est dit sur Lot, je me suis souvenue avoir entendu que Pierre en parlait dans sa deuxième lettre; lettre qui, comme la première était adressée aux Juifs de la dispersion, donc pas à nous qui sommes des nations.

 

Au chapitre 2 Pierre écrit:

2 v 6 à 9               S’il (Dieu) a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir, et s’il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution 8 (car ce juste, qui habitait au milieu d’eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu’il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles)…., le seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement, ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent l’autorité.

 

Avec un certain étonnement je m’aperçois que dans son écrit, Pierre fait passer Lot en tant que “juste”, ou en tant que « le juste Lot”, alors que le livre de la Genèse ne me le présente pas de cette manière.

 

Il est évident que Pierre fait dire à La Parole de Dieu ce qu’Elle n’a jamais dit, et s’il a agi de cette manière, c’est certainement pour atteindre le but qui est le sien puisqu’il avait un esprit de nature légaliste qui consiste à impliquer l’homme dans son salut.

Bien que les écrits soient de nature divine puisque inspirés, Pierre lui, les comprends de manière charnelle, donc hors de la pensée de l’Esprit. Ainsi il leur donne un sens pour les faire aller dans la direction que lui attend, d’eux.

Et c’est ici que par rapport à Lot, Pierre comprend que Dieu rendrait justice aux bons et châtierait les méchants.

Pourtant dans Matthieu 5 Jésus a dit que Dieu fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

Pour Pierre qui considère Lot comme un juste, cela montre avec évidence qu’il n’a pas compris ce qu’est un justifié pour Dieu.

Un justifié étant un homme qui a reçu la justice de Dieu sur sa foi. Comme le dit l’apôtre Paul la justice de Dieu a été imputée (ajoutée) à sa foi. L’homme n’y est donc pour rien puisque l’imputation de justice qui est appelée « la justification » vient de Dieu et nous est donnée par son Fils Jésus Christ.

 

Il y a donc une tromperie de la part de Pierre dans son message quant à Lot, et pourtant ça passe.

 

Voyons : « Si » comme le dit Pierre, Lot avait été profondément attristé de la conduite et la dissolution de ces Sodomites jusqu’à parler de leurs œuvres criminelles au milieu desquels il avait établi sa demeure, « comment penser » qu’il serait retourné dans ce lieu pour s’y établir à nouveau, après avoir été délivré par Abraham  de la main des rois qui l’avait fait prisonnier lui et sa famille ainsi que tous les gens de Sodome ?

 

Surtout qu’à ce moment-là il avait récupéré tous ses biens, et donc qu’il pouvait aller là où il lui semblait bon.

Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d’Abram, qui demeurait à Sodome ; et ils s’en allèrent. Genèse 14 v 12

 

Donc ce n’est pas possible de dire que Lot tourmentait journellement son âme à cause de ce qu’il entendait de leurs œuvres criminelles, car quand même, ne perdons pas de vue que Lot appelait les Sodomites « mes frères! » (Genèse 19 v 6)

 

Personnellement je n’appellerais jamais « mon frère » ou « ma sœur » qui est comme une marque d’association entre celui qui parlerait ou qui agirait de telle manière, et moi ; alors que Lot, qui n’était pourtant pas d’accord avec les agissements des gens de Sodome, n’y a vu aucun problème à les appeler ainsi.

 

A entendre parler Pierre, on pourrait croire que c’est Lot qui faisait monter une prière vers Dieu pour dire ce qui se passait au sein de cette ville de Sodome, mais voyons que dans le livre de la Genèse, il est question de cris et de bruits, et pas de prières.

 

Version Segond et Français courant:

20         Et l’Eternel dit : Le cri « contre » Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est énorme.

21         C’est pourquoi je vais descendre et je verrai s’ils ont agi entièrement selon « le bruit » venu jusqu’à moi ; et si cela n’est pas je le saurai. (Genèse 18)

 

Toutes les autres bibles dont la Martin que je mets plus bas, parlent du cri « de Sodome » et pas du cri « contre » Sodome, comme l’ont traduit la bible Segond et Français courant.

 

Il n’est donc pas possible de dire que Lot priait, puisque dans Genèse il est parlé de cri, et que du côté d’Abraham selon la traduction Segond et Français comment dire que c’est lui qui aurait « crié » à Dieu puisque dans la suite du texte on voit ses élans de cœur envers les hommes pour en sauver le maximum.

 

Comment donc envisager qu’Abraham aurait crié à Dieu « contre » les gens de Sodome », c’est impossible.

 

En plus, où voyons-nous dans les Ecritures, des gens crier pour se faire entendre de Dieu ?

Oui c’est sûr, il y en a qui l’ont fait et qui sont allés jusqu’à se faire des incisions dans la chair, mais certainement pas Abraham qui était un homme de Dieu quant à la foi qui était en lui.

Lui il n’avait pas besoin de se faire entendre de Dieu à travers des cris.

 

Voyons comment la chose est présentée dans la bible Martin:

20           Et l’Eternel dit : Parce que le cri de Sodome et de Gomorrhe est augmenté, et que leur péché est fort aggravé, 21 je descendrai maintenant et je verrai s’ils ont fait entièrement selon le cri qui est venu jusqu’à moi ; et si cela n’est pas je le saurai.

(Là oui, écrit et présenté de cette manière, ça me parle et me montre aussi, que je dois rester vigilante sur les diverses traductions bibliques et ne pas m’éloigner de la pensée que l’Esprit veut me faire parvenir à travers des mots écrits. Oui c’est Lui, le plus Grand des traducteurs. Il sait parfaitement transformer l’écrit en Parole vivante et c’est Celle-là qui me pénètre en devient ensuite mienne.)

C’est donc ce qui est sorti de Sodome et de Gomorrhe en tant que cri ou bruit qui est monté jusqu’aux oreilles de Dieu, ce n’est certainement pas la prière de Lot.

 

Par exemple lorsque dans Matthieu 6 Jésus fait mention d’une personne qui « prie », présente t-il la prière de cet enfant de Dieu de cette manière ?

Mais quand « tu fais du bruit », entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Non, n’est ce pas?  Donc ne pas confondre comme Pierre l’a fait une prière, d’un bruit ou un cri.

 

Pour ce qui concerne Lot, de la même manière que dans le désert après avoir été piqué par le serpent, le peuple qui avait regardé le serpent pendu à la perche fut sauvé temporairement, de cette même manière, Lot fut aussi de manière temporaire, sauvé de Sodome suite à l’intercession d’Abraham pour tous les hommes qui étaient dans cette ville.

 

Le fait d’avoir été sauvé de par l’intercession d’Abraham, Lot avait une nouvelle fois la possibilité de rentrer en lui-même, et laisser derrière lui cet homme double qu’il était jusque-là.

(La première fois étant en rapport avec le jour où il avait été sauvé par Dieu qui était « en Abraham », des mains des rois qui l’emmenaient en captivité.)

 

Le salut temporaire de Lot d’être comme arraché de Sodome avant la destruction de la ville n’a donc absolument rien à voir avec sa soi disant justice, mais plutôt avec le cœur d’Abraham, l’homme de Dieu, en qui « Foi » était.

 

Comment d’ailleurs Pierre aurait-il pu comprendre les intentions de cœur qu’avait Abraham envers les hommes, puisqu’il (Pierre)  vivait dans un contexte de vie charnelle et que, nous le savons, celui qui vit dans la chair a sa vie centrée sur lui-même: Les autres lui importe peu.

Pierre manquant de vue spirituelle ne pouvait alors attribuer le salut de Lot qu’à sa soit disant justice par rapport à tout ce qui selon lui, Lot entendait et voyait dans Sodome.

 

Voilà comment Pierre voyait et comprenait la chose.

 

 

Pourtant non, il n’est pas du tout écrit dans le livre de la Genèse que Lot tourmentait son âme à cause de ce qu’il voyait et entendait dans la ville, car il était de cœur avec les Sodomites les appelant « mes frères ». Et ceci d’autant plus qu’après en avoir été sorti suite à la victoire sur les rois qui l’emmenait en captivité, il y est retourné de son plein gré en son sein.

 

En fait pour Pierre la justice de Lot était en rapport avec le fait qu’il tourmentait son âme jour et nuit, et c’est uniquement pour ça que Dieu l’aurait sorti de Sodome, comme si le fait de tourmenter son âme était une bonne chose.

 

Mais, celui qui tourmente son âme nuit et jour devant Dieu par rapport à ce qu’il voit et entend, est-il dans la foi ? Certainement pas, car dans ce cas, ça montre bien que cette personne ne sait pas se décharger de son fardeau sur Celui qui se propose de le faire.

 

Et pourtant c’est de cette manière que Pierre parle de Lot, et ça passe.

 

Mais ça ne passerait pas si on savait voir que le texte qui est dans Genèse ne parlait pas de prières venues de Lot ou d’Abraham, mais de cri et de bruit et que ceux-là venaient des gens de Sodome.

 

Oui je crois que c’est déjà une bonne chose de commencer par aller voir ce que l’Ecriture dit avant de reconnaître comme étant vraies les paroles d’une personne qui nous aurait soi disant parlé selon les Ecritures à la manière de Pierre qui le faisait avec un certain brio, tellement il avait le don de mélanger le vrai avec le faux.

 

MoniqueP

Lot, celui qui est appelé "le juste" par Pierre.

en cours d'enregistrement...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Continuez votre lecture via les différentes catégories :

Les merveilles de Jésus
Compréhensions spirituels
La foi
Études bibliques
Le commandement d’obligation
Les aticles
Les premières déviations
Les témoignages